lundi, juillet 07, 2008

Les forges : .

Dimanche matin, réveil à la bourre la plus totale, vite vite chez Simon puis en route vers chez Carlo puis vers chez Cédric.Arrivés à la sucrerie de Genappe, tout semble calme, nous contournons la clôture en passant dans un magnifique champ d'ortie plus grandes que moi.Pas loin de l'entrée, une voiture démarre vers nous en trombe, manifestement, le garde nous a repéré, hop c'est parti pour 20minutes de planque au bord de la Dyle, le garde à tourné environ 5fois autour de l'usine à notre recherche à grand coup d'accélérateur et de frein à main, c'est reparti pour le champ d'ortie et c'est bredouille que nous repartons :(
Retour chez Cédric, cette échappée spectaculaire m'a bien réveillé, c'est parti pour les forges de Clabecq. Après que Carlo aie pris en photo les tronches hallucinées de Simon et moi à notre première vue de l'usine, petite course de 200 mètres, nous arrivons dans les restes du bâtiment de la pelletisation, plus grand chose à y voir malheureusement à part un squelette vide, c'est reparti, après une glissade sur une loooongue pente de pellets, nous entrons dans le vif du sujet ( tiens, une casserolle sur l'escalier ).tout d'abord, la visite d'un long bâtiment extrèmement sympa, petit problème, le convoyeur qui devait nous emmener au bâtiment d'en face est à terre, pas grâve, on redescend,
C'est parti pour le HF6, le plancher de coulée et pas mal d'escaliers plus loin, nous voici au sommet, malheureusement je suis pas fan de la hauteur, il reste un escalier en spirale mais le vent est tellement fort que je renonce à monté tout au dessus, j'y retournerai quand il n'y aura plus de vent.c'est parti pour une descente vertigineuse vers la base du haut fourneau, après avoir mitraillé les cowpers, en route vers les deux anciens haut-fourneaux qui sont vraiment magnifiques. Dernière série de clichés dans cette partie, c'est déjà l'heure de repartir ...
La galerie est en ligne sur http://www.lost-ground.net/ ,
53 photos, c'est de loin la plus grosse de lost-ground, vraiment hâte d'y retourner...

Aucun commentaire: